mercredi 16 novembre 2011

Toni Servillo, acteur malhonnête

Dans Il Divo de Paolo Sorrentino, l'acteur se métamorphose
pour interpréter le politicien Giulio Andreotti.
Toni Servillo n’oubliera pas l’année 2008. La carrière de l’acteur napolitain, alors âgé de 49 ans, prenait un tournant avec la sortie en salle de Gomorra et Il Divo. Son visage, tout comme son talent, étaient désormais connus et reconnus. 

Dernièrement, on a pu le voir dans le rôle d’un mafieux repenti dans Une vie tranquille. Ou encore en malfrat dans Un tigre parmi les singes. Et on le retrouvera bientôt à l’écran avec L'Empire des Rastelli d’Andrea Molaioli, histoire d’une famille d’entrepreneurs malhonnêtes (dans les salles françaises le 28 décembre prochain).

C’est à cet acteur habitué des rôles "aux mains sales" que les 6es Rencontres du cinéma italien de Grenoble consacrent leur Focus. L’occasion de se plonger dans ses films, du 18 au 29 novembre. 

Programme disponible sur le site de l’association Dolce cinema
.

  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire