lundi 23 avril 2012

Du baby blues et de l’immigration, au 13e Festival du cinéma européen de Lecce

FESTIVAL - Vacuum et La Petite Venise s'en sortent avec les honneurs.


Vacuum de Giorgio Cugno
Vacuum pourrait, grâce à ce prix spécial du jury,
trouver un distributeur en Italie.
Si le film norvégien Oslo, 31 août remporte la 13e édition du festival qui s’est clos hier à Lecce, deux longs métrages italiens tirent leur épingle du jeu. 

Vacuum s’est vu décerner le prix spécial du jury. Le réalisateur Giorgio Cugno met en scène le combat d’une femme pour sortir de la dépression post-partum.

Le thème est d’actualité au cinéma, puisque vendredi prochain sort en Italie Maternity Blues et qu'un autre Baby Blues est attendu pour ce printemps.

Quant à Andrea Segre avec Io sono Li (La Petite Venise), il reçoit le prix Mario Verdone, réservé aux jeunes auteurs. Il y conte l’amitié entre une femme chinoise et un pêcheur slave, sur la lagune vénitienne. Un film que les Français pourront découvrir en salle dès le 13 juin.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire