mercredi 4 avril 2012

Marco Tullio Giordana lâche une bombe

SORTIE ITALIENNE -  La thèse soutenue par Romanzo di una strage ravive des douleurs anciennes.


Pierfrancesco Favino dans "Romanzo di una strage" ("Piazza Fontana")
Pierfrancesco Favino interprète l’anarchiste Giuseppe Pinelli.
 Les années de plomb ont débuté en Italie le 12 décembre 1969, sur la piazza Fontana, à Milan. Un attentat à la Banque nationale de l’agriculture causait la mort de 17 personnes.

Les véritables responsables de ce massacre ? L’enquête n’a jamais abouti.

Marco Tullio Giordana  (Nos meilleures années, Les cent pas) retient la  thèse d’une petite bombe posée par des anarchistes et d’une seconde, plus importante, imputable aux fascistes.

 Le  long métrage Romanzo di una strage, sorti vendredi en Italie, ravive la polémique. Cette interprétation cinématographique de l’histoire déchaîne les journalistes cette semaine.

Le correspondant à Rome du Monde, Philippe Ridet, revient lui aussi sur l’affaire : En Italie, le spectre des "années de plomb".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire