dimanche 13 mai 2012

Nanni Moretti : petit manuel pour l’utilisateur cannois (4)

4) Avertissement : le poids des mots


Palombella rossa, 1989. Dans toute la Botte résonne encore le cri de Nanni Moretti : "Les mots sont importants !" Son personnage militait déjà pour une attention linguistique à toute épreuve en giflant une journaliste. 

Pas étonnant, donc, que le cinéaste se soit distingué il y a quelques semaines en qualifiant The Artist de "petit film surévalué" : le muet, ce n’est pas pour lui. C’est avec une minutie exceptionnelle qu’il mijote les dialogues de ses œuvres, qui deviennent ensuite dans son pays aussi importants que des dictons populaires.

Méfie-toi, Cannois, si tu oses utiliser la langue de Molière, de Dante ou de Shakespeare mal à propos, sous peine de grave dysfonctionnement de la machine morettienne. Mais la presse pourra sans aucun doute se régaler des déclarations travaillées du président du jury.




Pour en savoir plus
À suivre :  5) En cas de dysfonctionnement

À lire aussi : 1) Mise en route
2) La fonction "sexy",
3) La fonction "autarcie"
  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire