mercredi 4 juillet 2012

"L’Été de Giacomo" ou la torpeur vacancière

SORTIE FRANÇAISE -  Alessandro Comodin peint des émois de jeunesse, au-delà du handicap.


En décembre, L’Été de Giacomo s’est vu décerné
le Grand Prix d’EntreVues, rencontres cinématographiques
de Belfort consacrées au jeune cinéma
Une fille, un garçon, un été. Giacomo, adolescent sourd, profite de la belle saison avec son amie entendante, Stefania. Le reste du monde n’existe plus. Balade, baignade, danse, jeux… et lenteur. Les deux compères profitent de tous les instants et leurs liens se resserrent.

Le jeune cinéaste Alessandro Comodin, lui aussi, prend son temps. Il plante le décor pour nous faire ressentir chaque odeur, chaque sensation, chaque plaisir.
Sans difficulté, il nous emmène en vacances avec une simplicité et une candeur déconcertantes. La nature, tout comme les corps, est sublimée par son regard, ainsi que la fluidité de l’image.

Une délectable poésie se dégage du film, partagé entre fiction et documentaire. Dommage que l’ensemble manque de rythme et de propos ; on aurait apprécié plus de profondeur.



Pour en savoir plusL’Été de Giacomo d’Alessandro Comodin, dans les salles françaises ce mercredi 4 juillet (et diffusion sur Arte samedi 7 juillet, à 6h40). Avec Giacomo Zulian, Stefania Comodin, Barbara Colombo...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire