dimanche 13 janvier 2013

Gabriele Muccino se remet de son flop

BOX OFFICE – Malgré des déboires outre-Atlantique, le film Quello che so sull’amore (Playing for Keeps) emballe les salles italiennes, avec 1,13 million de recettes en trois jours.


Quello che so sull'amore (Playing for Keeps) de Gabriele Mucino, avec Gerard Butler
Gerard Butler dans Quello che so sull'amore.
L’année commence fort pour les réalisateurs italiens… qui tournent en anglais, certes, mais ne soyons pas pessimistes. Ainsi, Gabriele Muccino a retrouvé le sourire. Son Playing for Keeps, après avoir été maltraité par la critique américaine et le public, fait plus belle carrière dans la patrie-mère du réalisateur.

Dans les salles italiennes depuis jeudi, le film a encaissé en trois jours 1,13 million, sous le titre Quello che so sull’amore ("Ce que je sais de l’amour").

On en oublierait presque le mystère qui plane sur l’étendue du flop outre-Atlantique : sous le chiffre de 13 millions de dollars de recettes, on trouve un budget global de 35 millions sur le site professionnel IMDB, tandis que Muccino parle de 20 millions.

Le casting, en tout cas, n’est pas bon marché. Un ancien footballeur, interprété par Gerard Butler, essaye de reconquérir son ex-femme, Jessica Biel, et de se rapprocher de son fils. Il entraîne l’équipe de foot du petit et devient l’objet du désir des autres mamans, telles Catherine Zeta-Jones et Uma Thurman.

A voir les premières 7 minutes de Playing for Keeps sur comingsoon.it, nous voilà face à une énième comédie romantique américaine, interchangeable. Mais un objet de divertissement efficace, qui détrône pour ce week-end La migliore offerta (The Best Offer) de Giuseppe Tornatore. Ce dernier, tourné également en langue anglaise, cartonne depuis le 1er janvier, avec 4 millions d'euros encaissés au total.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire