mardi 5 février 2013

"Girlfriend in a coma" dérange les élections

POLÉMIQUE – Deux journalistes, Annalisa Piras et Bill Emmott, veulent "réveiller" le pays. Mais l’avant-première de leur film à charge anti-Berlusconi a été annulée.


Girlfriend in a coma, film d'Annalisa Piras et Bille Emmott
Pitié, en temps de campagne électorale, ne parlons pas politique. Cela risquerait de froisser. Le musée de Rome Maxxi, à la demande du ministère des Affaires culturelles, a décidé de décaler la projection du documentaire Girlfriend in a coma.

Prévue pour mercredi prochain, elle aura donc lieu après les législatives italiennes des 24 et 25 février.

Les deux réalisateurs-journalistes, l’Italienne Annalisa Piras et le Britannique Bill Emmott, reviennent dans ce long métrage accusateur sur vingt années de déclin – notamment berlusconien. A l’écran interviennent des empêcheurs de tourner en rond, tels le cinéaste Nanni Moretti, l’acteur Toni Servillo, l'écrivain Umberto Eco, le journaliste Marco Travaglio... L'actuel-président du conseil Mario Monti est aussi de la partie.

Plus d'avant-première ? On hurle déjà à la censure. Une pétition a été lancée. Mais au final, peu importe la date de la projection : ce type de scandale bruyant va dans le sens de la volonté des documentaristes, sortir l'Italie du coma.

   
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire