jeudi 14 février 2013

Nanni Moretti n’est pas prophète

MORCEAUX CHOISIS – Découvrez un extrait d’Habemus papam, le film devenu visionnaire grâce à la démission de Benoît XVI et de mauvais articles.


Habemus papam (2011), une prophétie de Nanni Moretti ?
Un pape tombe, et la presse s’emballe. De gauche et de droite, des deux côtés de la frontière, même refrain : "La prophétie de Nanni Moretti".

Certes, Habemus papam, en 2011, préfigurait des difficultés certaines au sein du Vatican. Comme Le Caïman, en 2006, mettait déjà en scène la chute de Berlusconi

Mais rien de devin en tout cela. De son observation de la société et de sa connaissance de l’être humain, Nanni Moretti tire des films d’une grande finesse. Capables de prévoir… l’évidence. De sortir des sentiers battus pour changer le regard. De trouver une certaine logique sous-jacente au désordre ambiant.

Pour la peine, ci-dessous une autre révélation morettienne : "Todo cambia" ("tout change").



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire