jeudi 18 avril 2013

Une Grande Beauté sur le tapis rouge de Cannes

FESTIVAL – Le dernier long métrage de Paolo Sorrentino, La grande bellezza, figure dans la sélection officielle du festival. Valeria Golino est quant à elle accueillie par "Un certain regard" pour Miele.


Toni Servillo sous le soleil de Rome, dans La grande bellezza ("La Grande Beauté") de Paolo Sorrentino - Cannes 2013
Toni Servillo sous le soleil de Rome, dans La grande bellezza
Le synopsis de La grande bellezza ("La Grande Beauté") semble lorgner du côté de La Dolce vita. Jep, un journaliste sexagénaire, fréquente la haute société romaine et se perd avec désillusion dans une succession de fêtes. Auteur autrefois, il songe à reprendre la plume...

De l’aveu du délégué général du festival de Cannes, Thierry Frémaux, ce n’est "pas une surprise" : ce film de Paolo Sorrentino concourra en sélection officielle pour l’édition 2013, du 15 au 26 mai.

Au casting, celui que l’on voit sur tous les écrans italiens : Toni Servillo. En bonne compagnie, puisqu’il partage la vedette avec Sabrina Ferilli, Isabella Ferrari et Carlo Verdone.

Le réalisateur a ses habitudes sur la Croisette. En lice pour une palme d’or en 2004 (Les Conséquences de l’amour), en 2006 (L’Ami de la famille), en 2008 (Il Divo, prix du jury) et en 2011 (This Must Be the Place), Paolo Sorrentino tentera pour la cinquième fois de décrocher l’honneur suprême. À l’issue de Cannes 2013, La grande bellezza illuminera les cinémas français le 22 mai.

Par la force des choses, en Italie, on retardera la date de sortie de Miele. Le premier film de Valeria Golino, participera aussi au festival de Cannes, dans la sélection Un certain regard. L’actrice de Respiro passe de l’autre côté de la caméra avec une histoire à faire pleurer dans les chaumières : Irene (Jasmine Trinca), trentenaire, dévoue sa vie à aider les gens. Quand soudain… un homme en pleine santé lui demande de l’aider à mourir.
 
Pour en savoir plus
66e Festival de Cannes du 15 au 26 mai 2013. Détails de la programmation sur le site http://www.festival-cannes.com/fr.html
À lire également : This Must Be Sorrentino,
Riccardo Scamarcio et Valeria Golino : une histoire d’euthanasie
,
Cannes : Matteo Garrone réalise le doublé
  

 

2 commentaires:

  1. E' sempre piacevole immergermi in questo spiraglio di cinema italiano che hai creato. Mi sto aggiornando sugli utlimi film e festival,grazie!
    ho gia' inserito Ferzan Ozpetek e Miele della Golino nella lista dei film da vedere.
    Cla S

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Da vedere... in Italia se puoi. Mi preoccupo per le uscite in Francia!
      Grazie di immergerti in questo spiraglio francese.

      Supprimer