dimanche 26 mai 2013

"Salvo", l’Italien de Cannes 2013

FESTIVAL – La Semaine de la critique a remis son Grand prix au film de Fabio Grassadonia et Antonio Piazza. Rien en revanche du côté de la sélection officielle. 

 

Sara Serraiocco dans Salvo de Fabio Grassadonia et Antonio Piazza.
Homme de main d’un "parrain", Salvo tue le frère de Rita devant ses yeux. Cette jeune femme aveugle voit soudain pour la première fois. Le mafieux fasciné ne peut se résoudre à se débarrasser d’elle ; il l’enlève et la cache.

À Cannes, le jury de la Semaine de la critique a décerné son Grand prix à ce drame réalisé par Fabio Grassadonia et Antonio Piazza.

Inédit d’un côté ou de l’autre des Alpes, le site Allociné annonce la sortie française de Salvo pour le mois d’octobre.

Paolo Sorrentino n’a pas eu le même succès. Pourtant bien accueilli par la presse, La grande bellezza n’a pas été primé en sélection officielle. Encore un échec pour le réalisateur, qui tentait pourtant pour la 5e fois de décrocher une Palme d’or (il obtint seulement le Prix du jury en 2008 pour Il Divo).

Bredouille également, Miele, premier film de Valeria Golino - resté plutôt discret dans la section Un certain regard.



Pour en savoir plus
À lire également : "Une Grande Beauté à Cannes",

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire