mercredi 31 juillet 2013

"Magnifica presenza" : Elio Germano chasse ses fantômes

SORTIE FRANÇAISE / CRITIQUE – Une gentille comédie aux accents dramatiques, qui permet au réalisateur italo-turc Ferzan Ozpetek une mise en abyme du métier d’acteur.


Elio Germano dans Magnifica presenza de Ferzan Ozpetek
L’appartement, vieillot, ne manque pas de romantisme : le jeune visiteur le prend. Pietro, pâtissier (pardon, « faiseur de croissants »), est un rêveur. Il s’imagine que l’homme avec qui il eut une brève histoire il y a trois ans viendra vivre avec lui. Pour compléter le tableau, sa carrière de comédien ne pourra que décoller.

Mais ces murs poussiéreux brisent le peu d’assurance de Pietro. De la chambre au salon, vagabonde une troupe de fantômes.
Des acteurs sympathiques, encore en habits de scène… Magnifique présence.
Les premières frayeurs passées, le pâtissier se mettra en quête de leur histoire (un drame de Seconde Guerre mondiale) et se plaira à suivre leurs conseils scéniques.

Joli hommage au métier d’acteur, évocation des années 40, mélange de burlesque, de fantastique et de dramatique… Ferzan Ozpetek construit un film plutôt intelligent, plutôt drôle, plutôt réussi dans son côté rétro. Elio Germano, impeccable Pietro, apporte au cinéaste la délicatesse qui, parfois, lui fait défaut.

Ces personnages ("en quête d’auteur", à la Pirandello ?) sont autant de fantômes personnels qu’il doit affronter. La piste aurait mérité d’être mieux explorée, tant visuellement que du côté du scénario. Ozpetek s’encombre à la place de fioritures inutiles (amours de la cousine)... et se laisse porter par la facilité psychologique. Il a toutefois ôté les gros sabots qu’il portait pour Le Premier qui l’a dit, et renoue avec de meilleures heures – celles de La Fenêtre d’en face.



Magnifica presenza de Ferzan Ozpetek, dans les salles françaises mercredi 31 juillet 2013. Avec Elio Germano, Paola Minaccioni, Beppe Fiorello, Margherita Buy, Vittoria Puccini

À lire également : Bouclez vos ceintures, Ferzan Ozpetek aux commandes
Ozpetek et Germano ne rivalisent pas avec Intouchables
Elio Germano se lance dans la pub
Elio Germano cuisiné par Ozpetek

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire