mercredi 7 août 2013

Luca Argentero et Marco Risi dansent le "Cha cha cha"

SORTIE FRANÇAISE / CRITIQUE – Une enquête criminelle sans saveur, qui reprend les codes du genre sans en capter le style.


Luca Argentero et Eva Herzigova dans Cha cha cha, film de Marco Risi Du film policier en veux-tu en voilà. Dans Cha cha cha, le ténébreux détective privé au grand cœur (Luca Argentero) porte un long manteau noir. La belle blonde aux abois (Eva Herzigova) a épousé un grand méchant riche (Pippo Delbono). Et les flics, eux, ont toujours un train de retard.

Notre héros enquête sur la mort suspecte du fils de Madame, à la sortie d’une discothèque. Sur fond de corruption, de magouilles, de bastons et d’écoutes téléphoniques, il met au jour une funeste affaire. Largement prévisible.

Fasciné par le genre noir, Marco Risi ? Le réalisateur peine à en cueillir l’essence mystérieuse et n’y apporte aucune modernité. Hormis – on l’accordera – la scène d’agression de Luca Argentero nu comme un ver. Le reste n’est que déjà-vu, sans suspense charismatique. Et peu d’élégance.

Quelques plans sombres finement construits et des étincelles d’acteurs sauvent Cha cha cha de la paralysie, mais personne ne mène la danse.




Pour en savoir plusCha cha cha de Marco Risi, sortie française mercredi 7 août 2013. Avec Luca Argentero, Eva Herzigova, Claudio Amendola, Pippo Delbono

A lire également : Luca Argentero diabolise le net
Amore carne, Good As You : amour en tous genres

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire