vendredi 31 janvier 2014

Ermanno Olmi fait œuvre charitable

SORTIE FRANÇAISE – Le Village de carton (Il villaggio di cartone) interroge l’Église sur sa position quant à l’afflux d’immigrés.


Michael Lonsdale dans Le village de carton (Il villaggio di cartone), d'Ermanno Olmi
On l’avait vu en habit de religieux il y a peu, dans Des hommes et des dieux. Michael Lonsdale renfile la soutane et joue le prêtre italien pour le réalisateur Ermanno Olmi.  

Le Village de carton s’était fait remarquer en 2011 lors de la Mostra de Venise. Il aura fallu patienter plus de deux ans, avant de le voir dans quelques salles françaises.

Ce huis-clos, d’essence théâtrale, voit un curé vieillissant accueillir, bon gré mal gré, des immigrés clandestins dans son église. Le film pointe du doigt l’indifférence et le manque de charité, du côté du catholicisme. S’agenouiller devant une crèche, certes, mais quelle réaction face à l’enfant africain qui naît dans le dénuement ?

Ermanno Olmi a offert au cinéma italien L’Arbre aux sabots (Palme d’or 1978 à Cannes) et La Légende du saint buveur (Lion d’or 1988 à Venise). Aujourd’hui âgé de 82 ans, il s’est déjà remis au travail : il réalise actuellement 15-18: l’Italia in guerra (« 15-18 : l’Italie en guerre »), avec Claudia Santamaria au casting.



Pour en savoir plus
Le Village de carton (Il villaggio di cartone) d’Ermanno Olmi, sortie française mercredi 29 janvier 2014. Avec Michael Lonsdale, Rutger Hauer, Massimo de Francovich

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire