lundi 3 mars 2014

Paolo Sorrentino obtient l’Oscar et remercie Federico Fellini

RÉCOMPENSE – Sa petite statuette entre les mains pour La grande bellezza, dans la nuit de dimanche, le réalisateur a cité ses principales sources d’inspiration.


Après quinze années de disette, l’Italie prouve que son cinéma n’est pas mort et a remporté cette nuit l’Oscar 2014 du meilleur film en langue étrangère, grâce à La grande bellezza. Tant pis pour Alabama Monroe (Belgique), La Chasse (Danemark), L’Image manquante (Cambodge) et Omar (Palestine).

Pas intimidé, et de son bel accent, Paolo Sorrentino a remercié ses sources d’inspiration : "Federico Fellini, les Talking Heads, Diego Maradona et Martin Scorsese". Il n’a pas oublié non plus son acteur, Toni Servillo, et son producteur, Nicola Giuliano, tous deux à ses côtés sur scène. Un discours simple, rapide, humble. Plus tard, en conférence de presse, il eut une pensée pour son pays : "J’espère que l’Oscar stimulera le cinéma italien."

Peu chanceux en France, La grande bellezza s’est incliné à Cannes face à La vie d’Adèle et, lors des Césars, face à Alabama Monroe. Mais à l’étranger, carton plein : Golden globe, European film award et Bafta figuraient déjà à son palmarès, avant la prestigieuse statuette hollywoodienne.

Le journal Corriere della sera, un peu revanchard, précise que "l’Italie bat la France", en remportant son 13e Oscar (l’Hexagone en compte 12). La Republicca, elle, souligne pour le pays ce "moment de joie et de lumière, au milieu d’une accumulation de désillusions et d’obscurité".

En 1999, Roberto Benigni gagnait en affirmant que "la vie est belle". Cette année, c’est avec "une grande beauté" que Paolo Sorrentino a redonné l’espoir.




Pour en savoir plusÀ lire également : "La grande bellezza" lancé dans les mondanités hollywoodiennes
 "La grande bellezza" : fringante crise de la soixantaine
"La grande bellezza", meilleur film européen
Les Taviani n’offriront pas l’Oscar 2013 à l’Italie

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire