mardi 13 mai 2014

David di Donatello 2014 : Virzì et Sorrentino se disputent les prix

NOMINATIONS – Les listes des candidats aux statuettes ont été dévoilées, avant la grande soirée du mardi 10 juin.


Il capitale umano de Paolo Virzì
Il capitale umano
Nous ne sommes toujours pas certains de pouvoir le découvrir en France. Mais le thriller Il capitale umano ("Le capital humain"), sorti en Italie en janvier, pourrait bien rafler la mise. Il est nommé dans 19 catégories sur 25, pour la traditionnelle cérémonie des David di Donatello, les César transalpins : meilleur film, meilleur réalisateur (Paolo Virzì), meilleure actrice (Valeria Bruni Tedeschi), meilleur acteur (Fabrizio Bentivoglio)…

La belle équipe devra toutefois faire face à des pointures. Auréolé d’un Oscar, d’un Golden globe et d’un European film award – excusez du peu, La grande bellezza part grand favori. L’Académie cite ce chef d’œuvre de Paolo Sorrentino à 18 reprises dans ses listes.

Face aux deux mastodontes, les autres concurrents risquent de passer à la trappe. On compte quand même dans les rangs le dernier film du regretté Carlo Mazzacurati, La sedia della felicità (par ailleurs lauréat du Nastro d’argento 2014).

Ettore Scola, avec Qu'il est étrange de s'appeler Federico, ou Ferzan Ozpetek, avec Allacciate le cinture, n’ont pas été oubliés. Ni Valeria Golino, pour ses compétences de réalisatrice et d’actrice. On regrettera néanmoins la quasi absence du remarquable Anni felici (Ton absence) de Daniele Luchetti, nommé dans des catégories secondaires – celles des décors, des costumes, du maquillage, de la coiffure et du son.

Remise des précieuses statuettes mardi 10 juin !


Pour en savoir plusLes nommés
Meilleur film : Il capitale umano, La grande bellezza, La mafia uccide solo d'estate, La sedia della felicità, Smetto quando voglio
Meilleur réalisateur : Carlo Mazzacurati (La sedia della felicità), Ferzan Ozpetek (Allacciate le cinture), Ettore Scola (Qu'il est étrange de s'appeler Federico), Paolo Sorrentino (La grande bellezza), Paolo Virzì (Il capitale umano)

Meilleur réalisateur débutant : Pierfrancesco Diliberto (La mafia uccide solo d'estate), Valeria Golino (Miele), Fabio Grassadonia et Antonio Piazza (Salvo), Matteo Oleotto (Zoran il mio nipote scemo), Sydney Sibilia (Smetto quando voglio)

Meilleure actrice dans un rôle principal : Valeria Bruni Tedeschi (Il capitale umano), Paola Cortellesi (Sotto una buona stella), Sabrina Ferilli (La grande bellezza), Kasia Smutniak (Allacciate le cinture), Jasmine Trinca (Miele)

Meilleur acteur dans un rôle principal : Giuseppe Battiston (Zoran il mio nipote scemo), Fabrizio Bentivoglio (Il capitale umano), Carlo Cecchi (Miele), Edoardo Leo (Smetto quando voglio), Toni Servillo (La grande bellezza).

Meilleure actrice dans un rôle secondaire : Claudia Gerini (Tutta colpa di Freud), Valeria Golino (Il capitale umano), Paola Minaccioni (Allacciate le cinture), Galatea Ranzi (La grande bellezza), Milena Vukotic (La sedia della felicità)

Meilleur acteur dans un rôle secondaire : Valerio Aprea (Smetto quando voglio), Giuseppe Battiston (La sedia della felicità), Libero De Rienzo (Smetto quando voglio), Stefano Fresi (Smetto quando voglio), Fabrizio Gifuni (Il capitale umano), Carlo Verdone (La grande bellezza)

Meilleur scénario : Francesco Piccolo, Francesco Bruni et Paolo Virzì (Il capitale umano) ; Paolo Sorrentino et Umberto Contarello (La grande bellezza) ; Michele Astori, Pierfrancesco Diliberto et Marco Martani (La mafia uccide solo d'estate) ; Francesca Marciano, Valia Santella et Valeria Golino (Miele) ; Valerio Attanasio, Andrea Garello et Sydney Sibilia (Smetto quando voglio)

Meilleure production : pour Indiana production Fabrizio Donvito, Benedetto Habib et Marco Cohen, pour Manny Films Philippe Gompel et Birgit Kemner, avec Rai Cinema et Motorino Amaranto (Il capitale umano) ; Nicola Giuliano et Francesca Cima pour Indigo Film (La grande bellezza), Mario Gianani et Lorenzo Mieli pour Wildside avec Rai Cinema (La mafia uccide solo d'estate) ; Riccardo Scamarcio et Viola Prestieri pour Buena Onda Film, avec Rai Cinema (Miele) ; Massimo Cristaldi et Fabrizio Mosca (Salvo) ; Domenico Procacci et Matteo Rovere avec Rai Cinema (Smetto quando voglio)

Détail des autres catégories sur le site de l’Académie.

À lire également : David di Donatello 2013 : "Meilleure Offre", meilleur film
Une couronne de David di Donatello 2012 pour César
Les David di Donatello accusés de connivence

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire