vendredi 20 juin 2014

"Comme le vent" : la femme qui dirigeait les prisons

SORTIE FRANÇAISE – Une main de fer, un cœur blessé. Le réalisateur Marco Simon Puccioni dresse un portrait intéressant, sans sortir du cadre.


Valeria Golino dans "Comme le vent" de Marco Simon Puccioni
Une belle performance d’actrice, certes. Valeria Golino incarne Armida Miserere, l’une des premières femmes directrices de prison en Italie. Sa démarche se fait plus masculine, son regard plus dur. Elle retient ses larmes.

Car ce personnage fascinant ne s’est jamais remis de l’assassinat de son compagnon et se battra jusqu’au bout pour que les coupables soient arrêtés. Après les instants d’amour qui ouvrent le film, l’atmosphère pesante envahit Comme le vent.

Simple, mais sans grande efficacité. Marco Simon Puccioni (Riparo) offre à Valeria Golino l’occasion de démontrer  – s’il en était encore besoin – ses talents d’actrice, tout en peinant à imprimer sa marque. Il se perd dans des méandres qui ne permettent pas à l’œuvre de s’envoler.




Pour en savoir plus
Comme le vent (Come il vento) de Marco Simon Puccioni, sortie française mercredi 18 juin 2014. Avec Valeria Golino, Filippo Timi, Francesco Scianna

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire