mercredi 9 juillet 2014

Federico et Ettore se sont tant aimés

SORTIE FRANÇAISE – Le documentaire du Maestro Scola, Qu’il est étrange de s’appeler Federico, relate les jeunes années de Fellini et leur belle amitié.


Qu'il est étrange de s'appeler Federico (Che strano chiamarsi Federico)
Le cœur y est. Sans tomber dans la nostalgie, la rencontre de deux jeunes hommes d’exception se raconte avec légèreté. Mais l’hommage d’Ettore Scola à son ami Federico Fellini fait une sortie discrète : seulement quatre cinémas le projettent en France, à Paris et Amiens…


Pourtant, les insouciantes années des cinéastes en devenir, dans les locaux du journal satirique Marc’Aurelio, puis leurs virées nocturnes dans Rome, sont reconstitués avec des acteurs touchants. L'un s'inspire de l'autre. L'autre admire l'un. Des images d’archives et de films s’intercalent, pour produire un drôle d’objet documentaire.

Qu’il est étrange… ne s’inscrira pas dans les annales, mais a la spontanéité joyeuse d’Ettore Scola (83 ans). Un peu comme lui, on se prend à vouloir discuter avec le fantasque Federico, vingt ans après sa mort. Le duo revit : "Mesdames et Messieurs, musique !"



Pour en savoir plus
Qu’il est étrange de s’appeler Federico (Che strano chiamarsi Federico) d’Ettore Scola, sortie française mercredi 9 juillet 2014. Avec Tommaso Lanzotti, Maurizio de Santis, Giacomo Lazotti

À lire également : Pour Fellini, Scola rempile
Ettore Scola en trois répliques
Les mensonges vitaux de Fellini

2 commentaires: