lundi 26 septembre 2016

Annecy cinéma italien : l'heure des adieux

FESTIVAL – Avant l'arrivée d'une nouvelle équipe, l'événement haut-savoyard se teintait cette semaine de tristesse et rendait hommage. Sans renoncer pour autant à son rôle de découvreur de talents.


"La pelle dell'orso" de Marco Segato
La pelle dell'orso de Marco Segato rafle trois récompenses.
Ettore Scola de dos, sur sa chaise de réalisateur. L'affiche donnait déjà le ton : la 34e édition d'Annecy cinéma italien marquait des départs. Non seulement celui du Maestro, président d'honneur du festival disparu en début d'année, mais aussi de l'emblématique fondateur et délégué général, Jean Gili, qui rendait samedi son tablier.

Dans cette ambiance morose, les salles n'ont pas fait le plein. Dommage, car la programmation s'avérait, comme à son habitude, pleine d'émotions.
On gardera en tête la tendresse adolescente de La vita possibile d'Ivano de Matteo et la touchante rudesse de Pericle il nero de Stefano Mordini. On citera les fous rires causés par le carton au box-office italien, Quo vado? - pas très subtil, ni visuellement recherché, mais drôle. Ou encore le vibrant hommage des filles de Scola à leur père dans un documentaire, Ridendo e scherzando… La liste est longue.

Côté compétition, La pelle dell'orso de Marco Segato rafle trois récompenses : le Grand prix, le prix Cicae et le prix du Conseil départemental de Haute-Savoie. Dans un village des Dolomites, en pleines années cinquante, le film explore l'évolution d'un rapport père-fils lors d'une chasse à l'ours aventurière. Toutefois, le public a, lui, préféré décerner son prix à Un bacio d'Ivan Cotroneo.

Et maintenant ? Les craintes d'un passage à une biennale ont été balayées : le festival revient bien l'an prochain. Avec d'autres visages à sa tête qui, on l'espère, insuffleront un vent nouveau bienvenu pour attirer de nouveaux cinéphiles et des invités de marque encore trop rares. Toujours sous l'aura bienveillante de Jean Gili… Il endossera désormais l'habit de président d'honneur. Une ère débute.



Palmarès d'Annecy cinéma italien 2016 (projections du 21 au 27 septembre)
Grand prix fiction : La pelle dell’orso de Marco Segato
Prix spécial du jury fiction : Lo scambio de Salvo Cuccia
Prix d'interprétation féminine : Sara Serraiocco dans La ragazza del mondo de Marco Danieli
Prix d'interprétation masculine : Massimo Ranieri dans La macchinazione de David Grieco
Prix du public : Un bacio d'Ivan Cotroneo
Prix du jury jeune : La ragazza del mondo de Marco Danieli
Prix Cicae : La pelle dell’orso de Marco Segato
Prix Annecy Cinéma Haute-Savoie (conseil départemental) : La pelle dell’orso de Marco Segato


À lire également : Last Summer touche le cœur d’Annecy, malgré les remous

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire